Message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, 21 mars 2011

La Journée internationale 2011 pour l’élimination de la discrimination raciale est l’occasion pour nous tous de réaffirmer notre volonté de défendre et promouvoir ce principe fondamental. L’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme affirme que « tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ».

Selon le communiqué de presse, signé par la Commission Nationale Rwandaise pour l`UNESCO, si la Convention internationale sur l’élimination de la discrimination raciale a été acceptée par la quasi-totalité des États, la nécessité de lutter contre la discrimination n’a jamais été aussi impérieuse. Le monde est en train de changer sous nos yeux. Plus que jamais, l’humanité est en marche. Les sociétés deviennent de plus en plus complexes. La diversité n’est pas un choix mais une réalité planétaire. Dans de trop nombreux pays, des individus et des communautés souffrent encore de l’injustice du racisme.

La discrimination raciale est un rétrécissement du monde qui rabaisse l’humanité et obscurcit la réalité de notre destin commun. Elle est le terreau qui alimente les tensions et la méfiance qui peuvent conduire à des conflits. Les enjeux sont considérables, car le tissu social est facile à déchirer mais long à réparer.

L’UNESCO a été créée pour promouvoir les principes démocratiques de dignité, d’égalité et de respect mutuel des hommes et des femmes à travers la coopération internationale dans les domaines de l’’éducation, des sciences, de la culture et de la communication.

Avant de conclure son message Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, souligne que Chaque jour, des événements nous rappellent que partout dans le monde, des personnes aspirent à plus de dignité et d’égalité. La Journée internationale 2011 pour l’élimination de la discrimination raciale est l’occasion de renouveler notre engagement en faveur des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Ces principes sont le fondement des sociétés saines et des États forts. Ils sont la pierre angulaire de la paix et du développement durable au XXIe siècle.

COMMUNIQUE DE PRESSE SIGNE PAR MUSANGABATWARE CLEMENT CHARGE DE LA COMMUNICATION INFORMATION ET DOCUMENTATION A LA COMMISSION NATIONALE RWANDAISE POUR L`UNESCO.


Search Box Example 2 - default placeholder text gets cleared on click

LANGUAGE SELECTION

English  Francais


CNRU on Twitter
OUR PARTNERS
UNESCO HEADQUATERS
MINEDUC
MINISPOC
MYICT
REB
REMA
RDB
HEC
Higher Learning Institutions
Other National Commissions

UNESCO & RWANDA
Education  |   Science % Technologies  |   Culture Social % Human Sciences  |   communication, Information % Documentation

©BY CNRU All rights reserved.